Retour au blogue
Publié le 2021-01-01

Qu'advient-il des BIXI en hiver? Où se retrouvent les stations? Qui s’occupe de maintenir en bon état chaque vélo? Avec les années, l’équipe de BIXI Montréal a développé une expertise qui lui permet de gérer le déploiement, le retrait, l’entreposage et l’entretien des 9 175 vélos, dont 1 905 vélos électriques et des 680 stations BIXI. Voici les coulisses de BIXI... l'hiver!

Où hibernent les BIXI?

Dès le 15 novembre, à la fin de la saison, les BIXI sont retirés progressivement du réseau. Nos équipes prennent environ 2 jours de travail pour réunir la totalité de la flotte. Ainsi, les BIXI passent l’hiver bien au chaud sur les échafaudages de notre entrepôt. Situé dans le quartier Rosemont—La Petite-Patrie, celui-ci se trouve dans le même édifice que nos bureaux administratifs. Nous avons, de notre quartier général, une vue et un accès à l’ensemble de la flotte. C’est impressionnant! Afin de bien connaître l’historique de vie de chaque vélo, ceux-ci sont identifiés par un numéro de série. Le système de classification électronique des vélos et de leurs pièces a d’ailleurs été élaboré à l’interne par nos experts des données. 

Qui chouchoute les vélos?

L’équipe de CycloChrome prend en charge l'entretien des BIXI. Cyclochrome est une entreprise d'économie sociale qui a comme mission de lutter contre le décrochage et favoriser la persévérance scolaire en formant des jeunes en mécanique vélo tout en les accompagnant dans leur parcours professionnel. L’équipe travaille 12 mois par année à l’entretien de la flotte. Chaque vélo est minutieusement vérifié. Des pièces sont ajustées ou changées, des cadres sont repeinturés et des collants sont réinstallés. On aime les voir travailler avec passion! Saviez-vous que le service de police de la Ville de Montréal vient aussi faire réparer ses vélos par CycloChrome? Nos jeunes mécaniciens sont LES spécialistes de l’entretien du vélo. Une fierté!

Et les stations? 

Afin de protéger l’équipement du gel et de dégager les rues de Montréal pendant les tempêtes de neige, nos stations doivent être remisées l’hiver. Beaucoup plus volumineuses que les vélos, elles ont besoin d’un grand espace facile d’accès pour les équipes responsables de leur entretien. Le retrait des stations peut prendre plusieurs semaines; nos 680 stations et leurs points d’ancrage trouvent leur lieu d’hibernation dans les stationnements du Parc olympique. 

Les stations au Stade olympique
Les stations au Stade olympique

Comment les stations se retrouvent au Parc olympique?

Après avoir récupéré tous les vélos en circulation, nos équipes se mettent au travail pour effectuer le retrait des 680 stations qui composent le réseau BIXI. Des stations qui se retrouvent aux quatre coins de l'Île de Montréal, ainsi qu'à Laval et Longueuil. Cette opération n’est pas de tout repos! Près de 30 employés travaillent 6 jours par semaine pour retirer les stations le plus rapidement possible. Le retrait des stations prend environ 3 semaines. L’objectif est d’enlever toutes les stations avant la première chute de neige, et ainsi s’assurer que ces dernières ne se retrouvent pas dans le chemin des opérations de déneigement de la Ville de Montréal. Nos équipes sont rapidement devenues des professionnelles dans le domaine et arrivent à retirer en moyenne 40 stations par jour!

Plusieurs de nos différentes équipes travaillent ainsi 12 mois par année pour vous permettre de circuler librement dans la ville tout l'été. Nous avons hâte de vous retrouver pour la saison 2021! N'oubliez pas de vous abonner pour ne manquer aucun jour de vélo!

Cet article a originalement été publié en 2019. 

Écrit par : Équipe BIXI